La problématique générale.Article 2 sur 18 Les Indiens nord-américains et la bière ?
Victis Mousse de roche Bled d'inde (Codex canadensis p. 24 Louis Nicolas 1675)
Vigne sauvage, mousse de roche et maïs (Codex Canadensis p. 24, Louis Nicolas 1675)

L’histoire générale des boissons fermentées, en particulier celle de la bière, postule que la brasserie apparaît et se développe pendant la protohistoire des sociétés humaines quand trois facteurs majeurs sont réunis : une technologie alimentaire fondée sur les plantes amylacées (agriculture/horticulture, cuisine et techniques associées), une structure sociale en voie de hiérarchisation et de segmentation (producteurs, classe dirigeante/guerriers, spécialistes des rites), enfin un complexe religieux associant les plantes alimentaires, les esprits responsables de leur croissance cyclique et la survie de la communauté.

Tel est le cadre global qui explique l’émergence de la bière comme boisson fermentée principale parmi toutes les sociétés anciennes de la Terre depuis presque 10 millénaires. Toutes ?

Ou presque. Les sociétés amérindiennes d’Amérique du Nord semblent sortir de ce cadre explicatif, sauf les Anciens Pueblos et les sociétés sédentaires similaires du Sud-ouest américain. Le maïs et les tubercules (manioc, patate douce) sont devenus des plantes alimentaires principales ver