Ivresse divine, enivrements humains (Egypte et Mésopotamie).

 

Les exemples foisonnent de mythes qui mettent en scène la bière et les heurs ou malheurs qu’en reçoivent les hommes. La bière est donnée ou concédée aux humains par des dieux généreux, ou au contraire jaloux de leur boisson divine, ou encore par une légendaire brasseuse. Pour autant qu’on puisse résumer et comparer une telle richesse historiale, plusieurs thématiques se détachent :

  • la bière est une bénédiction venue parmi les hommes avec les plantes cultivées. La divinité qui fait don des plantes, enseigne aussi l’agriculture et l’art de brasser la bière. Ce lien primordial entre agriculture et brassage de la bière est énoncé par les mythologies amérindiennes (don du maïs, du manioc et de la bière qui l'accompagne), les mythes chinois ou japonais (bière de millet ou de riz), certains mythes africains, etc.
  • la bière des hommes est à l’image de celle de dieux. L'homme peut offrir aux dieux la bière que lui-même boit. Les êtres humains et divins partagent une même boisson fermentée, la bière. Les mythologies de l'ancienne Mésopotamie en offrent le meilleur exemple, tout comme les mythologies scandinaves. Enlil, Odin ou Thor boivent la même bière que les humains (cf. infra).
  • la fermentation magique et l’ivresse que la bière inspire à l'homme lui ouvrent une  porte sur des mondes surnaturels et de possibles interactions, bénéfiques ou maléfiques, entre les puissances et les humains. Ce thème inspire de nombreuses mythologies à travers le monde.
  • l’enivrement des dieux calme leur fureur destructrice. L'art de brasser la bière est un "charme" ou une ruse des humains pour capturer ou "domestiquer" la puissance des dieux. L'enivrement de la déesse égyptienne Sekmet/Hathor en est le meilleur exemple (cf. infra).
  • La bière est source de sociabilité. La sauvage